L'accession sociale bénéficie aussi des dernières technologies environnementales | propriétairemaintenant.fr

Vendredi, 22 juillet, 2016

Les technologies environnementales ne sont pas exclusivement réservées aux promoteurs privés. Les nouvelles constructions vont devoir respecter les normes environnementales.

Certains organismes d’HLM ont déjà pris les devants en matière d’environnement.  

Deux types de bâtiments émergent : les BePAS et les BePOS.

Le BePAS (Bâtiment à énergie passive) est un bâtiment avec une consommation énergétique très basse, ce qui permet donc de diminuer la pollution.

Différentes caractéristiques lui sont attachées notamment une qualité de l’air largement améliorée, des factures d’énergie nettement réduites ou encore une température homogène dans chaque pièce à n’importe quelle saison.

Le BePOS (Bâtiment à énergie positive) va plus loin que le BePAS dans le sens où il récupère son énergie et il en produit plus qu’il n’en consomme.

C’est pour cela que le bâtiment est positif.

Cela permet donc de revendre son énergie non utilisée.

En 2021, les nouveaux bâtiments, quels qu’ils soient, devront être à énergie positive.

Ces bâtiments, pour qu’ils soient passifs, doivent être équipés de technologies permettant de satisfaire les normes environnementales.
On pourra ainsi voir dans certaines constructions des chauffages au sol par géothermie.

C’est le cas de la résidence du Lac (Essone Habitat). Cette technologie permet de récupérer la chaleur de la terre et de l’utiliser dans nos habitations.

L’intérêt est de pouvoir chauffer l’hiver et rafraîchir l’été.

Pour la résidence Le Pois de Senteur, la coopérative d’HLM Rhône-Saône Habitation a fait le choix d’une double isolation thermique, de vitrages peu émissifs (réduisent les pertes de chaleur), d’un système de récupération des eaux de pluie et pour la première fois dans une résidence en France, d’un ascenseur qui fonctionne uniquement à l’énergie solaire.

La nuit, il fonctionnera avec le stock de la journée.

A Paris, un second BePOS a été construit, composé de huit logements sociaux. Lui-même est également composé, entre autres, de panneaux photovoltaïques, de vitrages peu émissifs.

Dans le même état d’esprit d’une approche environnementale des logements sociaux, le programme immobilier neuf L’Arc Boisé (Coopérative d’HLM Coopimmo) s’est dotée d’un véhicule électrique en auto-partage.

Cela va permettre aux résidents de profiter d’une mobilité écologique et économique.
A l’avenir, l’ensemble des programmes de Coopimmo seront dotés de ce service.

Par ces différentes technologies, l’habitat social prouve son engagement dans la préservation de l’environnement de demain et démontre que la construction de ces bâtiments à énergie positive peut se faire à des coûts maîtrisés.