PTZ 2018, ce qui change. | propriétairemaintenant.fr
Mardi, 9 janvier, 2018

Le Prêt à Taux Zéro est reconduit jusqu'en 2021, mais avec quelques modifications à prendre en compte dès 2018

Le PTZ est un prêt qui favorise les primo-accédants afin d'acquérir leur résidence principale aussi bien dans le neuf que dans l'ancien.

Ce prêt octroyé sans interêt vient en complément d'un prêt immobilier principal accordé par des banques ayant signé une convention avec l'Etat et la société de gestion du dispositif. Pour 2018, des modifications ont été apportées au niveau des zones géographiques et de la quotité.

Dans le neuf, le PTZ reste disponible sur les zones A et B1 à hauteur de 40% du montant maximal de l'acquisition, mais il passe à 20% pour les zones B2 et C pour 2018 et 2019.

Dans l'ancien, les zones A et B1 ne sont pas éligibles, seules les zones B2 et C ont une enveloppe à hauteur de 40% appliquée au plafond du coût de l'opération.

Dans le cadre de la vente HLM, le dispositif reste inchangé.

Le ministère de la cohésion des territoires vous aide à calculer votre Prêt à Taux Zéro avec leur simulateur.

Vous pouvez également calculer votre prêt immobilier incluant votre PTZ avec notre simulateur de financement.

Pour rappel: Zone A : Agglomération parisienne, Côte d'Azur, Genevois français, grandes agglomérations de province.  

Zone B1 : Agglomérations de plus de 250.000 habitants, grande couronne autour de Paris, pourtour de la Côte d'Azur, quelques agglomérations où les prix de l'immobilier sont hauts, Outre-mer, Corse et Îles.  

Zone B2 : Agglomérations de plus de 50.000 habitants, communes chères en zones littorales ou frontalières, pourtour de l'Île-de-France.  

Zone C : Reste du territoire français.